Interprétation géométrique du déterminant On va voir qu’en dimension 2, les déterminants correspondent à des aires et en dimension 3 à des volumes. etF= −1 5 3 5! Systèmes linéaires. 2. Exemple4 Ondonne:E= 2x+3 5 3 −2y−4! Matrices. qui s’appliquent aux matrices carrées de toute taille et donc aussi aux matrices 3 3. Le groupe diédral Dn des transformations orthogonales de R2 préservant les sommets d’un polygone régulier à n côtés centré à l’origine est un sous- Les matrices ´el´ementaires de type (n,p) sont les matrices 4° Soit n un entier ˚ 2. Pour les colonnes : on utilisera jcomme indice courant et ppour le nombre de colonnes Un coefficient sera not´e aij, le premier indice ´etant l’indice de ligne et le second ´etant l’indice de colonne. •On d´efinit de mˆeme les matrices-colonnes (p= 1). Pour les lignes : on utilisera icomme indice courant et npour le nombre de lignes 2. 1. Opérations sur les matrices. Géraldine Ménéxiadis Page 2/7 Transformations linéaires. On est constamment amené à les imiter dans les exercices et les applications. (n,p) dont tous les coefficients sont nuls sauf le coefficient ligne i, colonne j, qui est égal à 1. 1.3. Définition 4 Soit A et B deux matrices ayant le même nombre de lignes et de colonnes, c’est à dire la même dimension, on dit que A = B si tous les éléments de A sont égaux aux éléments correspondantsdeB. D´efinition 2 On fixe net pdes entiers >0. 1. 1. Nous pouvons permuter les lignes. Il s'agit à nouveau de suivre les étapes d'une expansion par cofacteurs : Page 8 sur 9 11‐ Déterminants de matrices carrées de dimensions 4x4 et plus Les méthodes présentées dans le cas des matrices 33 demeurent valides pour toutes les dimensions supérieures. COURS SUR L'ALGÈBRE LINÉAIRE. Types de matrices. 3.1. Le symbole de multiplication, * , désigne la multiplication matricielle, c’est-àdire les produits entre les lignes de la première matrice et les colonnes de la deuxième. Pour (k,l)∈ J1,nK×J1,pK, le coefficient ligne k, colonne l de la matrice Ei,j, est donc égal à 1 si et seulement si k =i et l =j et est égal à 0 sinon. 3. Les opérations mathématiques sur les matrices font l'objet de l'algèbre linéaire. - 2 - Définition 6.1 et théorème 6.1 : les espaces vectoriels de matrices Définition 6.2 : produit de matrices Théorème 6.2 : structure de groupe et d’algèbre pour Mn(K) Définition 6.3 : matrice transposée d’une matrice Définition 6.4 : … Yvan Monka – Académie de Strasbourg – www.maths-et-tiques.fr 2 II. 3.2. Opérations sur les matrices 1) Somme de matrices Définition : Soit A et B deux matrices de même taille. La matrice colonne 1 0 −1789 sera dite (dans quelques paragraphes) associ´ee au vecteur upr´ec´edent dans la base canonique de R3. Les matrices Ei,j sont les matrices élémentaires. La somme de A et B est la matrice, notée A + B, dont les coefficients sont obtenus en additionnant deux à deux des coefficients qui ont la même position dans A et B. Exemple : Ne sautez jamais une ligne, tout est essentiel. Chapitre 04 : Algèbre linéaire – Cours complet. ... sur les lignes des matrices qui nous seront fort utiles et ce, sans changer son rang : P1. Donnonsnous deuxvecteurs v1 = … GÉNÉRALITÉS SUR LES GROUPES 9 3° Le groupe On(R) des matrices M de taille n £n réelles orthogonales (c’est-à-dire qui satisfont t MM ˘In) est un sous-groupe du groupe GLn(R). Partout où c'est possible, on mentionne des choses élémentaires hors programme : formule de Laplace sur det(A+B),matrices de Kac, de Hua ou d'Ho mann, angles d'Euler, l'exponentielle d'un endomorphisme et sa dif- D´efinition 2 : Op´erations sur les matrices
2020 cours complet sur les matrices pdf